Le maquillage, mon besoin ou mon plaisir ?

Le maquillage, cet art de jouer avec les pinceaux et les cosmétiques pour s'amuser et s'embellir , est bien au cœur de nos blog...


Le maquillage, cet art de jouer avec les pinceaux et les cosmétiques pour s'amuser et s'embellir, est bien au cœur de nos blogs beauté. Je trouve que dans nos sociétés modernes le maquillage a prit une place trop très importante, on n'est plus capable de mettre une photo de soi sans cet artifice, l'industrie cinématographique ne montre plus aucun personnage au réveil sans "no makeup makeup" et même pire, sortir acheter son pain sans maquillage devient impossible. Ça porte à discussion non ?

Nos sociétés modernes cultivent la perfection, que ce soit avec la silhouette des mannequins ou avec les visages en couverture de magazines : une femme se doit de répondre à certains critères de beauté pour plaire. Si l'on voit les choses sous cet angle, se maquiller c'est complètement une contrainte, c'est nécessaire pour plaire et être accepté. Je parais peut être extrême mais beaucoup de personnes véhiculent ces idées : toutes les icônes populaires se maquillent, sont belles et nous apparaissent parfaites, qu'elles soient stars, youtubeuses, blogueuses ou dans le vent du lycée et de la fac.

Il y a aussi ce fléau dont je suis la victime : l'acné. Tout le monde sait que acné et maquillage ne font pas bon ménage, ils conduisent très vite à un cercle infernale : on a un bouton, on le cache, mais ça nous provoque un bouton donc on le cache et ainsi de suite. Avoir de l'acné c'est difficile : d'une part c'est douloureux, d'autre part c'est moche. Oui c'est moche on ne va pas se mentir, ma peau criblée de marques rouges et de déformations 3D c'est tout sauf beau. C'est donc une épreuve de sortir dans la rue en exhibant mes imperfections car le jugement n'est jamais loin.


Ceci m'amène donc au regard des autres. Je suis sûre que, tout comme moi, tu te sens plus en confiance lorsque tu es maquillée pour affronter le monde extérieur. Le maquillage donne une certaine assurance, on est plus beau, on peut cacher ses imperfections, ses complexes et on répond aux codes. Dans mon cas le maquillage me permet aussi de gagner quelques années, mon visage blanc de bébé prend un peu de maturité et de couleurs.

Il faut aussi noter que se maquiller ça coûte cher : en temps et en argent. On a beau se fournir en grande surface, il faut compter une cinquantaine d'euros pour avoir le stricte minimum et le pire c'est que, tous les 6 mois voir tous les ans, il faut en changer car les produits se périment. Ajoutons à cela le temps supplémentaire passé dans sa salle de bain le matin. Certaines personnes se maquillent bien et très rapidement, d'accord, mais pas moi ! Je passe facilement 15 à 20 minutes à me faire le teint, me mettre du mascara et un petit gloss, c'est du sommeil en moins ça !


Avec tout cela, tu vas te dire que j'ai une vision vraiment déplorable du maquillage. Pourtant ce n'est pas du tout le cas, j'aime me maquiller, c'est mon plaisir, mais pas tous les jours. J'aime les cosmétiques parce qu'elles sont belles avec leurs packaging à tomber, parce qu'elles sont toutes différentes par leurs couleurs et leurs textures, parce qu'elle me permettent d'oublier un peu mes imperfections. J'aime me maquiller car c'est un moment où je prends soin de moi, où je fais preuve de créativité, où je m'amuse et où je me relaxe !

Je veux simplement me débarrasser des contraintes et des besoins qui y sont liés.  A une époque je me maquillais tous les jours et ce plaisir s'est vite transformé en contrainte : lorsque j'étais fatiguée, que mon acné était douloureuse, je n'avais pas envie de me maquiller, pourtant je le faisais quand même. Aujourd'hui, je veux pouvoir aller chercher mon pain ou me rendre en cours sans avoir besoin de passer par la case maquillage ou sans crier à la mort si je n'ai plus de fond de teint. Mais je veux aussi avoir le loisir de jouer de mes pinceaux lorsque l'envie m'en vient, je veux me faire plaisir tout simplement.

Tout ça pour dire que la limite entre le besoin et le plaisir est  très fine. Se trouver belle et s'accepter c'est important, mais n'est ce pas possible sans maquillage ? Cet artifice est-il indispensable à notre confiance en nous ?

Et toi, tu sors sans maquillage ? C'est ton plaisir ou ton besoin ?

Tendresse et baisers sucrés

Vous aimerez aussi

18 petits mots

  1. TIFFANYMAGINE5.12.14

    Et pourquoi pas même une corvée à un moment. A force de se maquiller tous les jours, notre entourage s'habitue à nous voir à notre avantage. Alors le matin où pleine de bonne volonté tu décides de ne pas te maquiller et que tu penses à la tête que vont faire les gens, finalement tu passes par la case maquillage...

    Heureusement, je ne fais pas partie de celles là, je me maquille que très rarement, je suis une vraie flemmarde et je fais le minimum, sauf les jours ou j'ai envie, ce qui surprend tout le monde du coup ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Georgina Edith5.12.14

    C'est vrai que c'est triste. Maintenant, on remarque plus une fille non maquillée qu'une fille maquillée parce que porter du maquillage fait partie de la norme! C'est dommage parce que je suis sûre qu'il y a des tas de filles très belles sans maquillage!
    Je porte du maquillage ou en tout cas j'espère le faire pour moi, parce que j'aime ça, pour me sentir jolie et avoir + confiance en moi. Au fond, je pense que des fois, c'est aussi pour ne pas avoir des remarques parce que j'ai tel bouton, des cernes marquées ou l'air pas réveillée ou "moche". Comme tu le dis, la limite entre le plaisir et le besoin est très mince!

    RépondreSupprimer
  3. Je fais partie de ces gens qui déteste les diktats. du coup, certes, j'ai bien trop de maquillage pour ce que j'en utilise, mais je n'hésite pas à sortir sans. Aujourd'hui j'en avais envie, j'avais envie d'une teinte pas trop flash, pour illuminer mes yeux. Je n'ai pas fait mon teint, j'ai juste mis un peu de blush car j'ai dormir 3 heures. Pas de correcteur. Alors oui, on voit mes cernes de 3 kilomètres mais je m'en fiche: je suis une personne normale parfois je dors mal et donc je ne suis pas parfaite.

    Je suis dans ma mauvaise période du mois, j'ai quelques boutons mais je n'en fait pas une maladie. J'aime les pigments et j'aime en porter.

    Mais entre être "présentable" pour les autres et être plus ou moins éveillée, je n'hésite parfois pas à rester 20 minutes de plus sous la couette. (Aujourd’hui j'étais éveillée avant, bien avant mon réveil) d'autant plus qu'il a neigé chez moi donc, je dois d'office me lever 1/4 d'heures plus tôt pour dégivrer ma voiture et avoir de l'avance si les conditions pour la route sont mauvaises.

    J'aime le maquillage mais si cela disparaitrait je saurais très bien vivre sans.
    Et je me contrefiche royalement de ce que pense les gens. Ils ne vivent pas ma vie alors leurs jugements, je m'en contrefiche :)

    RépondreSupprimer
  4. etcr0querlavie5.12.14

    Ah, pour moi, ça reste un plaisir, je peux tout à fait sortir de chez moi sans maquillage ! Et d'ailleurs, je le fais même parfois le vendredi ou le samedi soir et je peux te dire que je n'ai pas l'impression qu'on me regarde différemment. Mais alors pas du tout !

    RépondreSupprimer
  5. L'Attrape Beauté5.12.14

    Il m'arrive souvent de sortir sans maquillage... je dois dire que ça m'est égal puisqu'après tout "ce n'est pas moi qui me voit", mais j'ai besoin de me maquiller souvent juste par plaisir... car le matin je n'ai pas forcément envie d'aller en cours ou je ne sais où et me maquiller, prendre un moment à moi me motive... ^^

    RépondreSupprimer
  6. Pour moi, c'est un plaisir. A noté que je me maquille vraiment depuis que mes boutons ont largement diminués. Je mets généralement moins de 10 minutes le matin, je ne trouve pas ça excessivement long.
    Je peux sortir sans problème sans maquillage, je l'ai fait pendant 22 ans....

    RépondreSupprimer
  7. theelsadiary.com5.12.14

    je suis d'accord avec ce que tu as écrit. moi perso je sort souvent sans maquillage mais après mon homme râle car il trouve que c'est du laisser aller lol

    RépondreSupprimer
  8. Aurélieslife5.12.14

    Avec ma maman on a décidé de faire un jour sans Make Up, interdit de se maquiller, c'est le Dimanche! Dans la salle de bain deux petites affiches y sont accrochées, l'une "All the week make you up", l'autre "On sunday no make up" ! Ça me fait du bien de me dire que le soir je peux aller me coucher toute de suite sans avoir besoin de me maquiller hihi ! D'accord, un jour sur 7 c'est peu mais je pense que c'est déjà plus que la majorité des
    filles :) bisous!

    RépondreSupprimer
  9. J'ai eu de la chance de ne jamais sentir la contrainte du maquillage.
    A 12 ans je m'en fichais ; à 13 ans j'en mettais de temps en temps mais bastah, à 14 ans je faisais mes yeux en noir pour aller avec mon look gothique, à 15 ans je le faisais juste pour m'éclater (je crois que j'ai tout essayé) et à présent, même si mon look s'est assagi je peux sortir les doigts dans le nez sans maquillage. Pour moi, le look "nude" ne présente aucun intérêt (à part celui de ne plus pouvoir supporter son visage au naturel parce qu'on est habitué à le voir en mieux). Si je me maquille, je veux que ça se voie ! Je veux pouvoir faire une différence avec le Moi maquillé et le Moi sans maquillage. Finalement c'est un bon équilibre, mon visage nu est pour moi tout à fait présentable (j'ai la chance d'avoir une belle peau, aussi, à part une légère couperose. Ca aide).

    RépondreSupprimer
  10. Je peux enfin commenter ahah ! Hier pas internet ou très peu et j'avais vu sur facebook ton article. Tu le sais déjà, j'aime beaucoup ce genre d'articles où tu exposes tes réflexions et enfin bref franchement super intéressant. Je me suis donc poser la question et je sors régulièrement sans maquillage et je n'ai pas trop de problèmes avec ça. Il faut dire que je ne souffre pas d'acné sévère etc.Et tu as totalement raison, c'est un cercle vicieux. Mais du coup voilà j'adore me maquiller, j'aime vraiment ça. Après comme je te disais je ors sans maquillage, les jours off généralement je traine sans maquillage avec Mister Loulou sans complexes ni rien et c'est tout aussi appréciable ! Merci pour ce super article et maintenant je vais rattraper mon énorme retard d'articles. C'est dingue un deux jours à peine sans hellocoton et plus de 100 trucs à rattraper :p

    RépondreSupprimer
  11. Je me pose souvent cette question. Le besoin, le plaisir.
    Quand j'ai envie de m'acheter une nouvelle par exemple.... En fait dès que je veux m'acheter du make up, la réponse au besoin est souvent "non tu n'en as pas besoin".
    Je suis en train de relire l'Art de la Simplicité de D. Loreau et ça me fait beaucoup de bien, parce que je pense en effet que dans la vie on s'encombre de superflu.

    Quelques exemples de superflus ( que si on ne les avait pas on vivrait mieux)
    - les complexes
    - le regards des autres
    - trop de maquillage / de fringues / d'objet... que souvent on ne regarde pas
    - de relations (oui aux amis, non au faux semblant)

    Ca peut paraitre strice, mais je pense que c'est pas complètement faux. Je m'éloigne un peu du sujet principal, mais j'avoue que ma consommation make up m'a un peu fait peur ces derniers temps. Parce que pourquoi j'achète tout ça ? Pure plaisir ? Pas que.... M'as tu vu ? Un peu.... Moutonnage ? Oui aussi....
    Le besoin, le plaisir et puis.... tout le reste !

    RépondreSupprimer
  12. Super article ! c'est une question que je me pose d'ailleurs assez souvent: est ce que je me maquille par plaisir ou par besoin? Et pour ma part... Les deux ! j'adore me maquiller, j'adore collectionner des produits... mais ma peau étant aussi sujette à l'acné c'est une vraie contrainte, et je suis incapable de sortir "peau nue" : je n'assume pas mes rougeurs et mes cernes, je me trouve ignoble sans maquillage, littéralement. J'ai des copines qui sont très jolies sans make-up mais j'ai l'impression que ce n'est pas mon cas... :)

    RépondreSupprimer
  13. Possédant un blog qui est catégorisé dans le grand sac "beauté", je me dis que parfois je suis nulle à pas me maquiller tout les jours ou à sortir sans, ne pas être AU TOP comme on dit xD Parfois je ne connais même pas les grandes marques ou les must have. Mais bon, après je me dis que je m'en moque, car comme tu le dis "c'est du sommeil en moins" ! Et puis le cercle du boutons camouflé est atroces... Parfois j'en ai juste un, tu sais celui qui vient pile quand il faut pas genre lors d'un évènement important. Tu le camoufle et boum il amène sa famille ! Et puis mince, ya tellement plus de choses à faire que de perdre trop de temps dans la salle de bain !

    RépondreSupprimer
  14. j'ai beaucoup aimé ton article qui dépasse le stréréotype de la superficialité.
    Personnellement, me maquiller est un besoin car il me permet de ressortir ce qu'il peut y avoir de mieux en moi mais c'est également un plaisir, jamais me maquiller ne deviendrait une corvée, j'aime prendre le temps, j'aime les jolies couleurs.
    Le maquillage doit être avant tout quelque chose que l'on aime, avec lequel on se sent bien.

    Bisous <3

    RépondreSupprimer
  15. Personnellement, j'ai mes jours avec et mes jours sans, mais comme je bosses en vente, j'essaie de rester "présentable" : ayant la peau très clair, dès qu'un coup de fatigue apparaît ça se voit. En plus je suis porteuse de lentilles alors mes yeux rougissent facilement !

    RépondreSupprimer
  16. ton article est en effet un vaste sujet! je ne suis pas une blogueuse beauté, mais j'aime me faire belle, même si je me suis mise tard dans l'art du maquillage: je trouve que c'est un vrai plaisir, même s'il m'arrive de ne pas me maquiller du tout -par exemple, les week-end, quand je sais que je ne sors pas du tout de chez moi, en plus, ça fait respirer la peau! pour ce qui est du budget, en génral, j'utilise des marques comme Bourjois ou Rimmel, de temps en temps Benefit ou Nars mais la révolution, ça a surtout été la marque Kiko: je crois bien que je suis une dingue de cette marque, je ne suis jamais déçue par leur produits! voilà, après, si se maquiller devient une contrainte, je pense qu'il ne sert à rien de se forcer!
    http://la-petite-vie-de-marie.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  17. Salut ma petite Bérengère !
    J'ai beaucoup aimé lire ton article. Beaucoup circulent sur la blogo en ce moment sur ce sujet mais je ne sais pas trop quoi penser de mon côté. En ce moment, l'état de ma peau s'empire encore et encore. Je me rends compte que je ne suis pas obligée de sortir avec du maquillage mais que je me sens vraiment mieux dans ma peau lorsque j'en ai (je parle au niveau du teint, un peu de correcteur et un peu de fond de teint minéral). Par contre, en ce moment, je mets très rarement du rouge à lèvres alors que j'adorais cela avant, je ne sais pas pourquoi mais je n'arrive pas trop à prendre soin de mon corps et de moi en ce moment... (or, j'adore me maquiller quotidiennement pour cet aspect ''confiance et cocoon'').
    J'adore l'image de présentation de l'article !
    Doux bisous qui moussent.
    Eléanor, Baignoire-Artistique.

    RépondreSupprimer
  18. Personnellement c'est un plaisir et un besoin. Si je suis chez moi et que je n'ai pas envie de me maquiller, je ne le fais pas. Mais si je sors, je me maquille obligatoirement. Si quelqu'un vient autre qu'un proche-proche, je me maquille. Je suis bien plus à l'aise quand je suis au top (:

    RépondreSupprimer

© 2014-2017 Bérengère in Wonderland Mentions Légales