Hétéro, bi, homo... et moi ?

« Je ne suis pas fière de moi. Je voulais pas m’enfuir avec elle. J’ai pas pu m’empêcher de tomber amoureuse d’elle. » Sandra à Phil (Cou...



« Je ne suis pas fière de moi. Je voulais pas m’enfuir avec elle. J’ai pas pu m’empêcher de tomber amoureuse d’elle. » Sandra à Phil (Coup de Peigne)

J'ai été agréable surprise par ton engouement pour mon article "Moi et mon orientation sexuelle" dans lequel je t'annonçais officiellement mon homosexualité. C'est actuellement l'article le plus populaire du blog ! Je trouve ça complètement dingue et je ne saurais jamais assez te remercier pour l'ouverture d'esprit dont vous avez tous fait preuve !

Je te reviens aujourd'hui pour te parler plus en détail de l'orientation sexuelle de manière générale. Comment savoir si l'on est lesbienne ou bisexuelle ? Est-il indispensable de rentrer dans l'une de ces cases ? Comment annoncer son homosexualité à ses parents ? Comment accepter le regard des autres et ne pas se faire rejeter par son entourage ? Je vais essayer de répondre à toutes ces interrogations en me basant sur mon vécu !


Lesbienne ou bisexuelle ?


Je pense qu'il est tout d'abord important de définir ces 2 grands mots !

          - Une lesbienne est une femme qui éprouve de l’attirance ou des sentiments amoureux pour les femmes. Cela n'a donc rien à voir avec une apparence ou un comportement masculin. Une lesbienne est simplement une femme qui aime les femmes !
          - Une bisexuelle est une femme qui éprouve de l’attirance ou des sentiments amoureux pour les hommes et les femmes. Elle est donc capable d'aimer simultanément ou à des périodes distinctes de sa vie, des femmes et des hommes.

Nous vivons dans une société qui nous veut hétérosexuel (bon je ne définis pas ce terme j'imagine que tout le monde en connait la définition) tel que ça en devient la "norme". Ainsi le plupart des jeunes filles sont déjà toutes sorties avec un garçon et ont déjà ou pensent avoir déjà éprouver des sentiments amoureux envers une personne du sexe opposé. Alors quand l'une d'elle ressent une attirance plus qu'amicale envers une fille elle se dit "bisexuelle" parce que c'est moins pire que de se dire "lesbienne" et ça nous laisse une certaine marge de manœuvre !

Personnellement je ne sais pas si je suis "lesbienne" ou "bisexuelle" je suis tombée amoureuse d'un garçon et je suis tombée amoureuse d'une fille. Ce que je préfère dans tout ça ? C'est la fille avec laquelle je suis actuellement. Est-ce que ça fait de moi une personne "lesbienne" ? Je n'en sais rien. Si un jour notre histoire se terminait, je retomberai amoureuse d'une fille ou d'un garçon ? Ces questions restent en suspend. 

Ne vous rassurez pas dans un statut de "bisexuelle" juste parce que vous êtes féminine. Je suis en couple avec une fille et je suis pourtant très féminine ! Ça ne veut absolument rien dire ! On colle tellement de clichés sur le dos des lesbienne, comme quoi ce sont des garçons manqués ou pire, que c'est parce qu'elle ne trouvent pas de gars qu'elles se tournent vers les filles ! Ce genre de pensées me révoltent, mais il ne faut pas se voiler la face, ces courants de pensées sont ancrés dans notre société ! Et c'est à nous de les faire changer !

Alors par pitié, arrêtez de vouloir savoir ce que vous êtes. Je sais, c'est tellement plus simple de se savoir rentrer dans une case prédéfinie par notre société ! Si tu es incapable de te définir précisément, dis toi que tu n'es pas le seul sur Terre à être dans cette situation ! Se définir comme "amoureuse" est bien plus agréable et simple que de vouloir rentrer dans une case. Laisse tes sentiments parler et vous transporter, c'est ça le plus important !


Comment annoncer ses sentiments atypiques à son entourage ?


Quand avouer à ses parents que l'on est en couple dans une relation hétérosexuelle n'est pas simple, comme passer le cap lors d'une relation homosexuelle ? C'est une bonne question à laquelle il n'y a aucune réponse miracle ! Chaque famille est différente, chaque famille acceptera plus ou moins bien la situation. C'est à vous de vous adapter.

Je trouve ça plus simple de commencer par avouer son homosexualité à ses amis proches. Du moins c'est de cette manière que j'ai procédé. Après de longs mois à cacher ma première relation avec une fille, j'ai fini par l'avouer à mon meilleur ami (complètement hétérosexuel) qui a très bien pris la chose. Il a garder ce lourd secret pour lui, on en parlait lorsqu'on se retrouvait seul uniquement. Puis au fil du temps je l'ai avoué à de plus en plus de personnes tout à fait naturellement.

Selon moi, il faut commencer par s'accepter avant de pouvoir oser l'annoncer. Or s'accepter n'est pas forcément simple. Si l'on se sent anormal, les autres nous trouveront anormal ! Mais qu'y a t'il de plus normal que l'amour chez les êtres humains? De plus, personne n'est a l'abri de critiques, heureusement je n'en ai jamais eu de la part de mes amis, mais c'est en s'acceptant qu'on saura se faire accepter, en expliquant que ça n'a rien d'anormal, que l'on ne contrôle pas ses sentiments et qu'on est juste heureuse !

Depuis que je suis avec Léa, ma copine actuelle, je ne me suis jamais cachée de notre relation. La totalité de mon cercle social à donc fini par être au courant de mon amour pour elle, tout naturellement ! Puis un jour il a fallut que je l'annonce à ma mère, je m'étais donnée un mois pour lui annoncer et je n'ai pas été capable de lui dire avant le dernier jour du mois ! C'est vrai que c’est difficile de lancer le sujet sur le tapis et d'assumer jusqu'au bout quand on ne sait pas comment l'autre va réagir ! J'avais fait de nombreux sous entendus à ma mère, plusieurs semaines avant de lui annoncer et j'avais l'impression qu'elle n'avait pas compris ! Puis arriva le jour du "tu sais... moi aussi je suis en couple...", "je m'en doutais", "avec qui tu penses?" "une fille?" "oui". Eh oui parce qu'elle s'en doutait mais qu'elle ne m'avait rien dit ! Ça l'a surpris de moi qui suis si féminine et qui était déjà sortie avec un garçon. Elle m'a posé beaucoup de questions auxquelles j’ai répondues, ça l'a rassurée. Et elle l'accepte très bien !

Si vous souhaitez quelques conseils, je peux tout d'abord vous dire d'attendre. Attendre d'être sûre que ça dure, attendre d'être sûre que vous êtes vraiment amoureuse de l'autre, attendre que votre relation devienne juste une évidence. Quand ça sera le cas alors vous serez prêt à vous lancer dans votre coming out !

Et le regard des autres ?


Le regard des "autres", des passants dans la rue, de la vendeuse du magasin du coin, de vos voisins... Ça peut être angoissant ! Eh oui on ne vit pas au pays des bisounours et il y a des gens qui aiment "casser du gays" juste pour le plaisir, juste par incompréhension !

Pour moi le regard des autres n'a jamais été un problème, je m'en fiche royalement de ce qu'on peut penser de moi dans la rue en fait ! Tant que j'ai ma famille, mes amis, la personne que j'aime, qui me suivent, j’ai tout pour être heureuse !

Avec Léa, on s'est pris des regards accusateurs et quelques réflexion dans la rue, pourtant on se tenait uniquement la main ! Laissez ces personnes penser ce qu'elles veulent, vous êtes heureux ? C’est le principal ! Et puis je me dis que ces personnes qui osent nous faire des réflexions sont surement celles qui sont les moins satisfaites dans leur couple ! Alors ignorez les, vous valez bien plus qu'eux !

Voilà voilà cet article se termine déjà ! J'espère qu'à travers lui j'aurais su aider les personnes qui se posent mille et une questions, celles qui ont du mal à assumer leurs sentiments complètement naturels mais encore tabous ! Retenez une seule chose de tout ça : soyez vous même, laissez vos sentiments parler, et rien d'autre !

Et toi, as-tu déjà du faire face à ce genre de situation ? Partage ton histoire avec nous !

Tendresse et baisers sucrés

Vous aimerez aussi

29 petits mots

  1. Hum... c'est pas "moins pire d'être bisexuel" x)
    Un bi se tape pas mal de clichés dans la gueule et pour le coup à la fois côté homo et côté hétéro.
    Je pense au contraire que dans une société où on aime les petites cases, c'est plus compliqué. Parce que aussi quand tu es en couple, tu l'es soit avec un homme, soit avec une femme (enfin dans l'imaginaire collectif, passons sous silence la question du genre) donc forcément être bi, c'est quand t'es célibataire et une fois que tu es en couple, tu te "ranges" et en fonction de ton couple, tout le monde va présupposer que tu es soit homo, soit hétéro. Parce que quand tu présentes ton mec/ta copine, tu précises pas "au fait, on est deux filles mais je précise que je suis bi hein, pas de malaise !" ou "c'est mon mec, j'ai l'air hétéro du coup mais en fait je suis bi et si on se sépare je peux finir avec une fille" x)
    Le statut de bisexuelle n'est pas du tout rassurant au début. Enfin ça n'a pas été mon cas, au contraire j'avais trop l'impression d'être bizarre et de - encore une fois - ne pas rentrer dans les normes, comme si je devais absolument avoir une préférence.
    Et le pire 'cest parfois lors du coming out (que certaines personnes dans le milieu LGBT appellent "demi-coming-out" yeah...) où les gens vont croire que 1/ tu dis ça pour faire cool 2/ tu dis ça pour les préparer psychologiquement au "vrai" coming-out.
    La bisexualité peut être une passade, je suis pour la fluidité sexuelle, mais ça peut être aussi une orientation définie et "définitive" (même si rien n'est définitif selon moi et que tout le monde a un "potentiel" bisexuel)
    Enfin bref voilà, personnellement je me dis bisexuelle pour que les gens comprennent, mais en réalité je suis plutôt pansexuelle (si je dis que je suis pan, personne comprend hors milieu LGBTQ xD), j'ai l'impression de l'avoir toujours été, c'est pas forcément facile au quotidien, qu'on soit avec un homme ou avec une femme (même si on comprend que forcément en couple homo y a les regards etc), je ne sais pas si ça durera, si je finirais par me définir hétéro, homo ou asexuelle (bon j'ai des doutes quand à mon appartenance à cette dernière orientation mais sait-on jamais xD) ou si je resterai bi/pan toute ma vie mais bref au fond on s'en fout.
    ça a un côté rassurant de se mettre dans une case, surtout si on a besoin d'en parler, de rencontrer d'autres personnes qui sont dans le même cas. Et je pense que c'est important de se définir pour soit-même, pour savoir qui on est. Après les autres n'ont pas forcément besoin de le savoir.
    Bref j'arrête de blablater xD
    Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce petit roman, j'adore les commentaires hyper constructifs comme celui ci !
      C'est vrai que je n'avais pas trop réfléchi à cette face de la bisexualité ! D'ailleurs au passage je ne savais pas ce que c'était que d'être pansexuel, c'est ma copine qui a du me l'expliquer xD
      Forcément être bisexuel ça n'a rien de simple et c'est un peu avoir "le cul entre 2 chaises" ce que beaucoup ne comprennent pas !
      Pour moi la bisexualité ne peut pas être quelque chose de durable sur le long terme. A partir du moment où tu tombe réellement amoureuse de quelqu'un tu ne peux pas concevoir "d'aller voir ailleurs". Tu ne peux même pas concevoir que votre relation se termine !
      Je sais que nous ne seront pas d'accord sur ce point, d'ailleurs ma copine est du même avis que toi et ça m'énerve assez xD
      En tous cas je ne peux que te souhaiter de tomber sur la perle rare :)
      Gros bisous et bonne continuation à toi aussi ♥

      Supprimer
    2. Mademoiselle Cordélia11.5.14

      Bien sûr que c'est durable sur le long terme la bisexualité x) grâce à mes associations diverses et variées dans le milieu LGBT je rencontre des bi de tous horizon et surtout de tous âges et je peux te dire que j'en connais de 60 ans qui sont bisexuels depuis toujours ^^
      Ce n'est pas une question d'aller voir ailleurs ou pas. C'est comme si ... je sais pas comme si au lieu d'être hétéro Madame X et Monsieur Y devenaient respectivement Ysexuelle et Xsexuel après leur mariage et n'étaient plus hétéro parce que ça voudrait dire qu'ils pourraient potentiellement être attirés par d'autres personnes du sexes opposés. Être bisexuel (homo, hétéro, etc) ce n'est pas AIMER les deux sexes à la fois mais ÊTRE ATTIRE par les personnes des deux sexes. Être attiré, ce n'est pas aimer. ça veut dire regarder quelqu'un dans la rue, être attiré mais ça n'implique rien sur le couple en lui même.
      Je ne sais pas si je suis claire... x)

      Supprimer
    3. Je comprends tout à fait ce que tu veux dire ! Cependant, je suis peut être vieux jeux mais je ne regarde pas avec attirance les filles ou les gars dans la rue, et ça ne me plairait pas que ma copine le fasse ! Je me sentirais comme trahi, comme si elle n'était pas satisfaite avec moi !
      Donc je pense que c'est en partie pour cela que pour moi la bisexualité n'est pas possible sur le terme. Au bout d'un moment, quand t'es bien avec une personne, quand tu l'aime, quand elle te comble, tu n'as plus aucune raison d'être attirée par d'autres personnes !
      Et si il s'agissait de trouver une personne belle, mes amies hétéro arrivent à trouver des filles belles sans pour autant ressentir la moindre attirance pour elles ! Donc bon je suis plutôt mitigée !

      Supprimer
    4. Mademoiselle Cordélia11.5.14

      Je comprends que tu puisses être mitigée, tu m'as l'air très romantique ^^ C'est mignon. Mais personnellement je ne fonctionne pas du tout comme ça et j'adore regarder passer les filles et les garçons avec mes petit(e)s ami(e)s x)
      Mais comme je te l'ai dit, je connais personnellement des "vieux bi" marié depuis 40 balais et... et bah toujours bisexuels xD
      Mais évite de dire que la bisexualité n'est pas une orientation durable ou quelque chose du genre, c'est typiquement le genre d'idées contre lesquelles les bisexuels se battent et qui font qu'on est toujours oubliés, jamais reconnus et ça peut être extrêmement vexant ;)

      Supprimer
    5. Aha je suis peut être un peu trop romantique sur les bords !
      Très bien je retiens tout cela alors :)

      Supprimer
  2. Je vous félicite pour votre courage, vous n'avez pas tort, chacun a le droit de mener une vie heureuse quelle que soit son orientation sexuelle, et tant qu'il respecte les droits d'autrui, il n'a rien à se reprocher, l'amour reste toujours un noble sentiment et une des plus belles choses dans la vie. Je vous souhaite bonne chance, et du bonheur à découvrir tous les jours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment adorable de ta part :) D'ailleurs tu peux me tutoyer au passage (moi je tutoie tout le monde ici xD)
      Je te remercie énormément pour ce petit commentaire mignon comme tout ! Bonne chance et beaucoup de bonheur à toi ♥

      Supprimer
  3. C'est un très bel article sur le fait qu'il ne faut pas se limiter à des cases en matière de sentiments et de sexualité.
    Sur le fait de s'accepter, et s'accepter aide à ne pas faire cas du regard des autres :)
    Je pense que quand on trouve la bonne personne, qui qu'on soit et qui qu'elle soit, on aura jamais honte ou peur de ce qu'en penseront les autres :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire ♥
      Hum je pense que même si on aime réellement on peut avoir peur de ses sentiments, de ce que les autres pourront en penser et c'est légitime mais à 2 on est plus fort et à 2 on surmonte tout ça !

      Supprimer
  4. Super article ! J'avais déjà lu ton article sur ton orientation et celui-là me touche autant que l'autre :) Je trouve ça vraiment super que tu puisse en parler aussi librement sur ton blog ! Ça donne tout de suite un esprit plus "convivial " et " intime " à ton blog et bien que je ne sois jamais tombé amoureuse d'une fille, tes paroles me parlent ! Gros bisous à toi et je te souhaite que ton histoire avec Léa continue :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci beaucoup ma belle ♥
      C'est vraiment cet univers convivial et intime que je veux faire passer sur mon blog, alors si ça marche je ne peux que sauter au plafond !
      Encore merci :) et je te souhaite tout le bonheur du monde !

      Supprimer
  5. Coucou.
    Ton article est intéressant, bien complet, et je pense qu'il en aidera plus d'une. C'est vrai que le regard des autres prend plus ou moins son importance suivant les personnes, comme je crois te l'avoir déjà dit, j'ai une amie qui n'assume pas le regard des autres et fait même croire qu'elle est hétéro car elle se sent presque ''sale'' d'être lesbienne. C'est dommage car du coup, elle ne fait jamais de rencontres.
    Je n'ai qu'une seule chose à dire : vive l'amour, simplement ♥.
    Eléanor dans sa Baignoire-Artistique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Eléanor :)
      Oui je me souviens tu m'en avais parlé sur mon article précédent ! J'espère vraiment qu'elle va réussir à s'assumer et à prendre son courage à 2 mains ! C'est tellement beau l'amour !
      Oh merci ♥ Je te souhaite aussi plein de bonheur !

      Supprimer
  6. Coucou ! Tout d'abord je voulais te dire que j'adore ton blog.
    C'est vrai que ce genre de questions est toujours un peu compliqué. Il y a quelques années, j'ai été dans cette situation. "Et moi, je suis quoi ?". Comme l'a dit Mademoiselle Cordélia, être bisexuelle, ce n'est pas forcément plus facile. Beaucoup ne prennent pas cette orientation au sérieux. A l'époque, j'ignorais même qu'elle existait, alors je me disais tout simplement qu'il faudrait que je me résigne à abandonner une partie de moi-même pour me "mettre dans une case". J'ai fini par adopter cette "étiquette" de bisexuelle car avec elle je n'ai pas l'impression d'être prisonnière. Disons que c'est ce qui me correspond le plus.
    Après, c'est pas toujours évident à gérer. Quand t'es jeune et LGBT, les gens ont vraiment tendance à te remettre en question. "Mais non, c'est qu'une passade, ça te passera.". Ce genre de comportement m'horripile car j'ai l'impression que ces personnes veulent me "classer" à ma place. Si quelqu'un doit m'attribuer ce qu'on appelle une "étiquette", ce sera moi, et personne d'autre. Si je mets le mot étiquette entre guillemets, c'est parce que je ne le ressens pas comme une contrainte, quand c'est MOI, et seulement moi qui déclare que je suis de telle orientation.
    Je comprends les gens qui ne cherchent pas réellement à se définir. La vie est pleine de surprises. Peut-être que dans quelques années, je serai hétéro. Ou lesbienne. En attendant, quoiqu'en pensent les gens, je suis les deux, et en même temps, ni tout à fait l'un, ni tout à fait l'autre.
    Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci, je suis contente que mon blog te plaise :)
      C'est un très beau commentaire que tu m'as laissé ! J'aime beaucoup ce genre de réaction hyper constructive, je te remercie donc énormément de m'avoir partagé ta petite histoire !
      Je suis tellement d'accord avec toi, nous sommes nous même, nous sommes uniques et en aucun cas on ne doit se sentir obligé de rentrer dans une "case" avec une "étiquette" !
      Je te souhaite tout plein de bonheur, que ce soi avec un homme ou avec une femme !
      Merci beaucoup, bonne continuation à toi aussi !

      Supprimer
  7. Article qui incite à la tolérance. Et c'est beau.

    Romy
    http://linconstance.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
  8. Très bel article, naturel, évident !

    Estelle
    lamodeestunjeu.fr

    RépondreSupprimer
  9. Anonyme18.7.14

    C'est ton deuxième article que je lis et je suis conquise par le style d'écriture et la personnalité. J'en connais beaucoup qui se définissent comme lesbiennes mais qui couchent aussi avec des hommes, pour elles être homosexuelle c'est pouvoir être amoureuse d'une fille, elles ressentent de l'attirance physique ou de la curiosité pour les hommes mais ne pensent pas pouvoir en tomber amoureux. Après tu as raison, c'est vraiment important de se mettre dans une case? Perso, je suis asexuelle pour l'instant, je n'ai jamais eu d' attirance sexuelle ni pour les femmes ni pour les hommes. Va expliquer ça à certaines personnes qui pensent que le seul but de l'existence c'est la prospérité. En tout cas j'ai hâte de lire le reste de ton blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire me touche énormément :)
      Je n'avais jamais entendu de personnes dire cela et je dois t'avouer que ça me surprend énormément ! Pour ma part je ne ressens pas d'attirance envers les hommes, je peux en trouver certains beaux, voir même canon ! Mais pas de là à coucher avec eux, non non ! Je crois que l'amour homme femme c'est pas fait pour moi, moi c'est l'amour femme femme xD
      L'amour ce n'est pas nécessairement sexuel, l'amour ça se ressent à l'intérieur, dans ton coeur, dans ton âme, et je te comprends !
      Merci pour ton beau commentaire :)

      Supprimer
  10. La question de la sexualité est la question la plus intime qui préoccupe tant de mondes, allez comprendre pourquoi. Comme la personne qui a commenté juste au-dessus, je suis asexuelle. Je n'aime pas le sexe, je déteste ça mais comme tu le dis, l'amour, ce n'est pas que "ça" justement. Alors finalement, pourquoi obligatoirement être dans une case? On devrait tout simplement dire "je suis amoureuse" point.Le reste ne regarde pas les autres. Mais la société n'est pas ainsi, la société exige que chacun porte une étiquette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, la sexualité est au coeur de toutes les questions !
      Je suis tout à fait d'accord avec toi ! Les gens sont beaucoup trop curieux. Par exemple, il y a quelques jours je suis allée au cinéma avec Madame, le serveur nous voyant nous tenir la main nous a demandé si on était ensemble, notre âge, comment on s'était rencontré et il a même fini par nous faire la bise car "on est trop mignonnes" ! Si nous avions été une fille et un garçon il n'aurait surement pas fait cela ! M'enfin...

      Des bisous et merci pour ton commentaire Bulle ♥

      Supprimer
  11. Très bel article, fort bien écrit.

    RépondreSupprimer
  12. Très bel article ! J'ai3 amies qui sont tombées amoureuses d'une fille aussi et je suis contente qu'elles aient pu m'en parler et pas garder ca pour elles parce que quand c'est le cas, je trouve ca triste de pas pouvoir assumer sa relation ! Mais c'est vrai que ca doit pas être facile, tout le monde n'est pas tolérant...
    Bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :)
      C'est vrai que c'est toujours vraiment agréable de pouvoir se confier, en parler à des personnes de confiance ! Assumer d'être "différent" des codes de la société n'est pas toujours simple mais à partir du moment où l'on assume et que l'on se moque du regard des autres, alors on peut vivre une vraie belle relation pleine d'amour et de tendresse !
      J'espère que tes amies sont heureuses, c'ets le principal !
      Bisous :)

      Supprimer
  13. Comme le précédent article, je trouves celui-ci très beau, et très bien écrit.
    Je conçois tout à fait que les gens ne puissent pas tous être d'accord avec ton point de vu, et s'est normal, chacun son opinion.
    Mais je ne comprend pas le fait que certains ou certaines, puissent être rabaissant, voir même méchant à partir du moment où l'on ne "rentre pas dans le moule".
    Qu'est-ce que ça peut leur faire que untel soit en couple avec untel ?
    Il faut d'abord regarder à sa porte, plutôt que de se préoccuper de ce qu'il se passe chez les autres.
    Je me demande même si ça ne cache pas une certaine forme de jalousie ?
    Je suis peut-être trop tolérante et respectueuse envers les autres, mais je ne comprend vraiment pas cette méchanceté gratuite.
    De nos jours, je trouves que les gens (pas tous heureusement), sont trop intrusifs dans la vie des autres. A croire qu'ils sont toujours dans une quête perpétuelle du "scoop", qui fera jaser.
    Bref, je pourrais encore en écrire une tartine, alors je vais m'arrêter là.
    Merci de partager ça avec nous, si ça peut en aider certains ou certaines c'est toujours ça :)

    RépondreSupprimer

© 2014-2017 Bérengère in Wonderland Mentions Légales