Je te vouvoie, vous me tutoyez

Aujourd'hui je viens te parler de ces contextes grammaticaux (oui j'ai envie d'utiliser de grands mots) que sont les formu...


Aujourd'hui je viens te parler de ces contextes grammaticaux (oui j'ai envie d'utiliser de grands mots) que sont les formules de vouvoiement et de tutoiement ! On utilise ces deux formules de manière plus au moins automatiques dans la vie courante, mais parfois on se retrouve confronté à des situations où l'on ne sait pas s'il faut tutoyer ou vouvoyer ! Je suis sûre que ça t'es déjà arrivé et que tu as préféré tout faire pour éviter d'employer le "tu" ou le "vous" !

J'ai été confronté à cette ambivalence lors de mon stage en psychiatrie et j'avais envie de t'en parler parce que ça m'a beaucoup fait réfléchir ! En effet, de manière logique, la relation soignant-soigné nécessite l'utilisation du vouvoiement. Mais en réalité les choses sont plus complexes que ce qui peut être indiqué sur le papier ! 


Moi, je vouvoie !

Pour moi, il m'était complètement logique et normal de vouvoyer les patients, c'est une marque de respect mais aussi une manière de poser la distance thérapeutique, je ne suis pas leur copine mais bien une apprenti-ergothérapeute ! Donc du début à la fin de mon stage j'ai vouvoyer tout le monde, que ce soit les patients ou les thérapeutes (enfin j'ai quand même tutoyer les autres stagiaires) !


Mais les patients ?

Au début les patients m'ont vouvoyé, puis très rapidement certains d'entre eux se sont mis à me tutoyer. La première fois ça m'a fait bizarre, je me suis retrouvée devant un dilemme : les reprendre ou laisser couler

Il faut garder en tête que ce sont des personnes ayant des troubles psychologiques et certains peuvent avoir des problèmes avec les limites ! Il est donc difficile de faire la différence entre la marque de sympathie, l’inattention et le manque de respect !

Je me suis alors mise à la place des patients et je me suis demandée ce qui les avait amené à écraser la barrière du vouvoiement avec moi. J'ai 20 ans (beaucoup d'entre eux pensaient que j'en avais beaucoup moins), et un visage de bébé. J'ai l'âge de certains patients (oui il y en avait de très jeunes) mais aussi l'âge des enfants ou des petits enfants de certains autres. Bref, tout ça pour dire qu'en général, les personnes de 20 ans on les tutoie ! De plus, dans mon rôle de thérapeute je suis calme, à l'écoute et patiente, j'attire donc la sympathie des patients, qui se sentent valorisés ! 

Et puis je me suis recentrée sur moi et je me suis demandée si ça me posait un problème de me faire tutoyer. Mes méninges ont alors bien chauffées et j'en suis arrivée à la conclusion que non, ça ne me gênait pas étant donné que je me sens respectée ! Donc finalement le problème etait réduit à néant !


Et le thérapeute ?

J'ai donc parlé de tout ça avec le thérapeute, un homme d'une cinquantaine d'années que tous les patients vouvoyaient et appelaient Monsieur. Il m'a avoué que son appellation avait beaucoup changé au fur et à mesure de sa carrière, en effet, lorsqu'il était jeune il se faisait tutoyer et appeler par son prénom, et petit à petit, dû à son âge, les choses ont évoluées !

Il m'a fait part que pour lui, le problème du tutoiement était ailleurs. Comme je le disais plus haut, la structure accueille des patients d'une vingtaine d'années, l'âge de ses propres enfants, et que parfois, s'il ne faisait pas attention, il pouvait les tutoyer ! C'est un problème qui le gène beaucoup car il ne veut pas que ce soit mal interprété, c'est juste de l’inattention et ça montre que pour lui les patients restent des personnes à part entière !


En conclusion

Finalement on se rend compte que les système de tutoiement et de vouvoiement français ça embête tout le monde à des échelles différentes ! Les anglais ont tout compris avec leur "you", ils évitent un grand problème de société ! Tu l'auras donc deviné, je ne vais pas pouvoir t'apporter de solutions miracles pour savoir si il vaut mieux tutoyer ou vouvoyer dans des situations ambivalentes ! Le plus important est de se demander quelles représentations ont le tutoiement et le vouvoiement pour l'autre, car tutoyer n'est pas forcément une marque d'irrespect, au contraire !

Mon stage m'a beaucoup fait réfléchir, et je suis contente de te livrer mes réflexions ! J'espère que ça te plait et que ça te fera chauffer les méninges !

Et toi, tu vouvoies ? 

Tendresse et baisers sucrés

Vous aimerez aussi

20 petits mots

  1. Moi dans mon métier et même dans ma vie de tous les jours je vouvoie toujours, même les enfants ! (Dans mon métier).
    Je vois pas ça comme un éloignement mais comme une marque de respect. Je trouve ça pas forcement négatif même si je dois avouer que dans ton milieu ça doit être vraiment compliqué de gérer cela. Moi j'ai jamais eu ce problème : vouvoiement oblige. Après quand certains clients me tutoie je ne le prends pas mal selon le degré de "feeling" que l'on a eu. Mais je reste dans le vouvoiement.
    Mais ce qui me mets le plus hors de moi c'est vraiment le tutoiement irrespectueux. Style je te parle comme si j'étais vraiment sa pote et qu'il y a aucune barrière de respect. Ou la pire excuse que j'ai eu "Je te tutoies car je connais pas le vouvoiement" mais bien sur...

    RépondreSupprimer
  2. je te comprend. Moi je bosse avec des gens plus vieux. Je vouvoie systématiquement. il n'y a que deux patients que je tutoie et ils se sont fâchés très très fort pour que je le fasse. Mais je ne leur manque pas de respect pour la cause. pour moi le vouvoiement est naturel, c'est pour moi un sigen de respect. Mais je préfère que mes patients m'appelle par mon prénom et me tutoie. Pour la plupart j'ai l'âge de leur petit enfant ^^

    Parfois il m'arrive de tutoyer sans faire exprès. C'est un lapsus. Ben... rien... ils laissent couler ^^

    RépondreSupprimer
  3. Ahah j'adore comme d'habitude ! Je n'ai pas eu d'expérience avec des patients ou quoi mai la même réflexion m'est venue surtout lors de mes baby sittings ! Ce n'est pas la même situation mais les parents me disaient tous de tutoyer et moi je sais pas, je bloque et je vouvoie ! Je trouve ça très dur quand on a été habitué à "faire la différence" de passer d'un vous à un tu". Et c'était pareil quand je bossais cette été au travail de mon père ! Je vouvoyais au début tout le monde mais au fur et à mesure tout le monde me disait de tutoyer et on me reprenait même quand je vouvoyais ! Enfin, c'est bien complexe tout ça. Et moi je dis, big up aux minions :p. Gros bisous ♥

    RépondreSupprimer
  4. Je galère tout autant entre vouvoiement et tutoiement, personnellement je vouvoie à tout bout de champs xD Le soucis était pour mon alternance, je ne savais pas si je devais vouvoyez mon maitre de stage ou pas, vu que je tutoyez mes collègues. Finalement j'ai opté pour le vouvoiement, mais n'étant vraiment pas à l'aise j'évitais à tout prix les phrases avec "tu/vous", un vrai casse tête ! xD
    C'est vraiment pas facile de savoir quoi employer.

    RépondreSupprimer
  5. Ah.. tout un dilemme pour moi aussi ! Je m'adapte. Mais le fait est que j'ai 28 ans, qu'on m'en donne souvent moins et que je suis très souvent tutoyée. (moins qu'à 20 ans par contre). Qui plus est, j'ai remarqué que ça changeait radicalement avec ma tenue. Si j'ai une tenue très "femme", le vous est systématique. Parfois je m'en fiche mais d'autres fois ça m'agace un peu lorsque le "tu" vient d'un homme plus âgé que moi. ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Perso, mon dernier boss m'a vouvoyé pendant 2 ans. Ce n'était pas un problème en soi, le problème c'était que j'étais la seule qu'il vouvoyais sur une équipe de 10 personnes. Au final j'ai jamais su pourquoi et jamais oser lui demander.

    RépondreSupprimer
  7. Coucou! (dès le départ, je me pose la question si c'est trop familier ou pas...)
    Je suis dans la même situation que toi concernant ce sujet dans mon activité professionnelle. Je parais jeune, je ne suis plus stagiaire...et mon métier se rapproche du tien! J'ai des collègues qui tutoient les personnes qu'elles accompagnent. Moi je les vouvoie tous pour différentes raisons :
    1. pour les même raisons que toi (respect et marquer la distance professionnelle)
    2. dans un but pédagogique, surtout pour les jeunes <=> ne pas tutoyer n'importe quelles personnes qu'ils rencontrent pour la première fois
    3. avec les personnes qui sont souvent largement plus âgés que moi <=> c'est un peu un message : "voyer en moi un professionnel et non votre fille, petite fille ou je ne sais qui d'autre!!".
    Mais effectivement, il y a des situations où ce 'est pas aussi simple. Je pense que je vais maintenir le vouvoiement jusqu'à ce que je change d'avis...
    Tes articles en rapport avec ton stage me rappellent toutes les questions que je me suis posées pendant ces périodes là aussi. Et ne t'inquiète pas, tu les poseras toujours même quand tu seras une professionnelle...et c'est mieux quand on se pose ces questions, l'inverse est inquiétant!!
    Désolé pour le pavé, merci pour tes retours d'expérience et bon courage dans cette voie intéressante!

    RépondreSupprimer
  8. Interressant cet article, on en parlait en cours il y a pas longtemps. Par exemple ayant fait hotesse de caisse cet été, la plupart des gens me vouvoyaient , et parfois certains me tutoyaient et tu vois ça me gênait. J'ai 20 ans comme toi et en fait 17. Quand en milieu professionnel on me tutoie, ça me gène c'est comme si on me sous estimé et qu'on ignorer la distance que je voulais mettre avec le client. C'est pas très clair , mais je pense que tu as compris. N'empêche que sur les blogs, on se tutoie toutes, on a pas toutes le même âge et on ne se connait pas dans "la vraie vie". C'est ce à quoi je pensais quand j'ai lu ton article. Bisous :)

    RépondreSupprimer
  9. Oulah, c'est bien difficile, l'usage du tutoiement et du vouvoiement. J'ai ce souci au boulot, où tout le monde se fait la bise (oui oui mais au "grand chef"). Résultat : c'est un peu bizarre de vouvoyer quelqu'un à qui tu fais la bise mais de là à passer au tutoiement, c'est non. Bref, je te rejoins, l'anglais est quand même plus pratique avec le "you" qui met tout le monde d'accord !
    Mariposa

    RépondreSupprimer
  10. Totalement d'accord avec toi ! Quand je travaillais à l'hôpital, j'avais dans tes âges (18-19 ans) et tous les patients me tutoyaient, les plus âgés me disaient même "viens ma fille, tu peux m'apporter un verre d'eau" ^^ J'avais aussi droit à "ma petite". Je suis d'accord avec toi sur le fait que le vouvoiement de la part du soignant aide à maintenir la bonne distance thérapeutique, je vouvoyais aussi tout le monde et laissait ceux qui le voulaient me tutoyer. Tant qu'il y a un respect mutuel, c'est ce qui compte. A l'inverse, dans le milieu artistique où j'ai travaillé ensuite, tout le monde se tutoie, le vouvoiement paraît étrange mais idem, ça n'empêche pas de se respecter.

    RépondreSupprimer
  11. Au travail, on se tutoie...tout le monde se tutoie sauf que quand t'es la petite jeunette qui doit apprendre au PDG à utiliser son clavier (haha), ce n'est pas si évident...personnellement, je tutoie les collègues que "j'aime bien" et vouvoie ceux que j'aime moins afin de marquer la distance. Effectivement, les autres langues (se) prennent moins la tête...

    RépondreSupprimer
  12. Le pire, c'est quand tu hésites tellement que tu passes du "tu" au "vous" d'une seconde à l'autre ! haha

    RépondreSupprimer
  13. C'est un problème qui m'arrive aussi souvent dans le domaine professionnel...La distinction entre le "tu" et le "vous' impose cette espèce de barrière invisible de politesse, de respect, hiérarchique ou non, de bonnes manières...Bref, comme tu dis ça nous embête bien au final et les anglais ont bien fait de se débarrasser de ce problème ahah ! Aaah la linguistique à la française, un gros bordel ! ;)

    RépondreSupprimer
  14. Oh il faut que je te (vous ? ^^) retrouve un schéma à l'usage des internationaux pour s'y retrouver avec cette règle... http://www.latimes.com/opinion/op-ed/la-og-bastile-vous-tu-20140711-htmlstory.html
    C'est bon, t'as bobo à la tête ? :D

    RépondreSupprimer
  15. Je connais un peu la situation, choisir entre le "vous" et le "tu". La mère de mon copain insiste depuis maintenant 1 an pour que je la tutoie. Seulement, je ne sais pas j'ai comme un "blocage", je ne peux vraiment pas, bien que je m'entende très bien avec elle!

    RépondreSupprimer
  16. C'était vraiment très interessant !

    Je tutoie mes élèves (bon, ils ont 9 ans) et je ne leur impose pas de me vouvoyer (ils font ce qu'ils veulent/peuvent). Certains parents me tutoyent, mais c'est culturel (je suis en ZEP) alors je ne les reprends évidemment pas.
    Après je vouvoie mes collègues quand les enfants sont là, ils ne sont forcément pas dupes mais au moins je montre le bon exemple :)

    Sinon on peut faire comme les médecins scolaires et dire "on" à tout le monde : "on mange bien le matin ?" "et es-ce qu'on se couche à une heure raisonnable au moins ?"

    RépondreSupprimer
  17. Une réflexion très intéressante ! Je suis prof et certains 6è me tutoient en début d'année car il avaient l'habitude de tutoyer la maîtresse. Je ne râle pas, je sais que petit à petit ils vont s'approprier les codes du collège et surtout, je sens dans ce tutoiement une proximité, celle qu'ils avaient avec leur maîtresse. Donc cela ne me dérange pas. Quant aux collègues, je tutoie très vite ! (le milieu le veut aussi)

    Estelle
    lamodeestunjeu.fr

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour =)

    Un article qui donne à réfléchir. Je suis également confronté à ces questions dans mon domaine professionnel. A la base, je dirige une équipe d'animateurs, je fais face à des partenaires sociaux, à des parents et à leurs enfants.

    J'ai toujours accepté le tutoiement. Tant que le respect y est. Car j'ai bien rapidement compris que vouvoiement ou tutoiement ne sont pas une marque ou un manque de respect.
    Avant tous, cela dépend de nous-mêmes, de notre aisance selon les différentes situations, de notre éducation, de notre milieu social également.

    Avant tous, c'est à toi de voir avec lequel des deux tu te sens à l'aise.

    Ha notre belle langue soulève de belle réflexion =)

    Des poutoux enroulés de sucre roux =)

    RépondreSupprimer
  19. Coucou
    Je découvre ton article très intéressant, j'ai ce même problème en stage... Je tutoie les enfants mais je vouvoie le personnel (ils se tutoient entre eux et ils me tutoient aussi et moi non, après j'ose pas demander si je peux passer au tutoiement X) ) Sinon par moment, j'ai envie de dire tu et ma langue fourche pour que je dise vous ^^ pas toujours simple ahah
    J'envie les Anglais pour leur "you" !!!

    RépondreSupprimer
  20. J'ai beaucoup de mal à tutoyer (sauf si personne de mon âge hein), donc je vouvoie, je vouvoie, je vouvoie sauf si on m'invite au tutoiement et parfois j'ai du mal ^^

    RépondreSupprimer

© 2014-2017 Bérengère in Wonderland Mentions Légales